Vous connecter avec vos identifiants

ou    

[fbl_login_button redirect="" hide_if_logged=""]

Vous avez oublié vos informations ?

Create Account

50eme Montreux Jazz Festival | Beirut – Une mélodie gypsy-romantique hors du temps

DEPUIS 50 ANS, LE FAMEUX MONTREUX JAZZ ACCEUILLE LA CREME DE LA CREME MUSICALE. CE SOIR DU 7 JUILLET, NOUS AVONS VOYAGÉ DANS LES BALKANS ! DU CUIVRE À L’ACCORDÉON, BEIRUT EST UN DÉPAYSEMENT TOTAL. UN VOYAGE HARMONISANT ESPOIR, LIBERTÉ, AMOUR ET NOSTALGIE. ICI, JE N’ÉVOQUE PAS LA CAPITALE DU LIBAN, MAIS ASSURÉMENT SON HOMONYME VENU D’AMÉRIQUE. UN GROUPE FOLK D’EXCEPTION, MENÉ À BIEN PAR LA VOIX MAJESTUEUSE DE ZACH CONDON. 

Vous savez ces chansons qui ont tourné en boucle lors d’un road trip, le regard pétillant de rêves à travers la vitre, et qui font ressurgir tous ces souvenirs et sentiments lors d’une énième écoute une fois rentré… C’est précisément ces émois que Beirut véhicule à travers sa magie orchestrale.
Cap sur Cliquot, en passant par La Banlieue de Nantes, sans oublier notre Night With The Prostitute From Marseille, le voyage proposé par le groupe est un amoncellement de perles inspirées de la vieille chanson française mais chanté en anglais. Il vous propulse directement dans une autre dimension, celle d’une France contemporaine gitane, où les rencontres, le partage et la solidarité des itinérants sont primordiaux.

Zach Condon trouverait-il donc son inspiration dans la poésie des noms des villes ? Tirerait-il une histoire propre à chacune d’elle ? Forcément ! Il décrit cela lui-même comme étant une obsession : « Ce n’est pas ce qu’ils représentent, ce qu’ils sont censés vouloir dire ou ce qu’ils peuvent évoquer, c’est vraiment simplement les noms eux-mêmes. D’où le nom Beirut et le fait que je donne à toutes mes chansons le nom d’une ville. »
Zach avouera même que toutes ces spéculations à propos de ses voyages sont infondées : « En vérité, je n’ai jamais vraiment été un grand voyageur. En fait, je suis plutôt casanier. Je ne sais pas pourquoi, mais c’est vrai et beaucoup de ma musique vient de mes rêves, à propos de ces endroits, des envols de mon imagination… »

Les envols de l’imagination, la liberté de l’esprit ! Serait-ce donc le plus beau moyen de s’évader ? Je ne vous cache pas que ce que transmet Zach dans son art donne à cette théorie toute sa véracité. Mais une question me taraude. Ne serait-il pas préférable de mettre en pratique toutes ces espérances intrigantes afin de se sentir mieux ? Et au même titre, où cela nous mènerait-il si, en voyageant et en découvrant de nouveaux horizons et visages, nous ne nous sentions pas libres et ouverts d’esprit lors de ces aventures ? Zach l’a compris. La seule prison que nous nous imposerions, serait de ne pas parvenir à nous évader hors du temps, ne serait-ce que l’espace d’un instant. C’est ainsi qu’est né Beirut. Prêt à vous donner les clés pour se défaire d’une routine et assouvir une envie pressante de s’évader. Vous laisser porter par les tonalités et les mélodies émotionnellement envoûtantes de la bande contribue entièrement à cet envol dont parle l’artiste.

Au delà du pèlerinage proposé par l’harmonie auditive, le sens des paroles poétiquement chantées tient une place majeure dans l’aventure. Zach expose une profondeur d’honnêteté qui dépasse l’image simplifiée de son passé de troubadour nomade. Il évoque l’amour, l’amitié, l’isolement et la communauté, touchant à des thèmes universels de chaque être. Il nous aide non seulement à imaginer des endroits où nous ne sommes jamais allés, mais aussi à nous rendre sur les lieux qui nous sont tous très familiers, certains d’entres eux même un peu trop. D’autant que c’est certainement la raison première pour laquelle le groupe préfère jouer dans des espaces réduits, plus intimistes. Le niveau extrême du partage de la créativité est ce qu’ils font de mieux. Le désir d’être en mesure de décider à 100 % de quelle manière leur musique se fera entendre et ressentir, sans parler de la façon dont elle peut être assimilée.

Vous l’aurez compris, Beirut est synonyme de voyage spirituel. C’étais au Montreux Jazz le 7 juillet, et surtout l’occasion pour tous de changer un peu d’air si besoin était  ! À bon entendeur.

Sacha Voeffray pour 7sky.life

Sacha Voeffray supports

Montreux Jazz 50ème édition | Une épopée musicale, depuis 1967

NEWSLETTER

Subscribe to our NEWSLETTER
You are free to unsubscribe at any time.
We respect your privacy !

SUIVRE

Contactez l'auteur

CONTACTEZ NOUS

Vous avez besoin de plus d'information, envoyez nous envoyer un email et nous allons revenir à vous, dès que possible.

En cours d’envoi

Copyrights 2021 all right reserved - 7sky.life | création site internet by Concept-Web

Vous connecter avec vos identifiants

ou    

[fbl_login_button redirect="" hide_if_logged=""]

Vous avez oublié vos informations ?

Create Account