Vous connecter avec vos identifiants

ou    

Connect with Facebook

Vous avez oublié vos informations ?

Create Account

A propos d’abus à propos de paix

J’aimerais partager mon expérience. Mon son de cloche. Différent sans doute.
Et j’aimerais entendre le vôtre. Sans comparer. Sans juger.

Partager l’idée qu’il y a autant de vérités que de vécus.

Je suis féministe. Comment ne pas l’être ?
Je suis pour des salaires et des droits respectueux de chacun.
Pour la reconnaissance de nos différences.
Pour que main dans la main, hommes et femmes, trouvent la parité.
Pour apprendre aux petites filles (et aux petits garçons) que le respect commence à l’intérieur de soi.
Apprendre à s’écouter et apprendre à dire non.
Parce qu’il faut être deux pour qu’il y ai conflit, abus, discorde.
Chacun tient son rôle.

Pourquoi ne pas apprendre à pointer en soi ce qui accepte et ce qui se laisse abuser ?

Il y a un terrain qui permet l’abus. Pourquoi ne pas en parler ?
La police le sait bien puisqu’elle arrive aujourd’hui à « profiler » les victimes tout comme les agresseurs. Les psychologues aussi.
Il y a donc un profil !!! Une mécanique !
Si on y regardait de près ?
Si on décidait de bouger les choses là où on a le pouvoir de le faire ?

Je n’amoindris pas la responsabilité des abuseurs.
Je prends ma part.
Pour transmettre aujourd’hui que ce n’est pas une fatalité et que le terrain qui permettait cela, j’y ai travaillé, je l’ai transformé.

Se respecter et faire en sorte que personne ne puisse nous abuser, ça s’apprend.

J’ai vécu un viol à sept ans. L’orgasme vécu m’a fait voler en éclat.
Pendant 40 ans j’ai rapatrié les morceaux de moi.
Avec une patience infinie, une force que je ne soupçonnais pas.
J’étais blessée, éclatée et apatride, j’ai maintenant mille patries. Unie.
Initiée par le feu, au lieu d’être brûlée, je me suis rencontrée.
Il m’a fallu ce chaos pour toucher du doigt la paix.

Lui, cet homme, l’outil de mon alchimie, je le remercie.

Je ne défends pas son acte, ni aucun abus.

Je fais le choix de faire feu de tout bois. De transformer chaque épreuve.
D’apprécier la paix et la lumière, qui contre toute attente, s’en trouvent aujourd’hui grandies.
Parce que la violence, quand on n’a pas pu l’empêcher, peut être mise au service de la paix. L’ombre au service de la lumière.

Prendre le temps d’observer la colère, oui, la peine aussi, pour aller à la cicatrisation.
La résilience. La douceur. Le pardon.

Sarah Marcuse

Sarah supports

Un soir de pleine lune

NEWSLETTER

Subscribe to our NEWSLETTER
You are free to unsubscribe at any time.
We respect your privacy !

SUIVRE

Contactez l'auteur

CONTACTEZ NOUS

Vous avez besoin de plus d'information, envoyez nous envoyer un email et nous allons revenir à vous, dès que possible.

En cours d’envoi

Copyrights 2020 all right reserved - 7sky.life | powered by Concept-Web

Vous connecter avec vos identifiants

ou    

Connect with Facebook

Vous avez oublié vos informations ?

Create Account