Vous connecter avec vos identifiants

ou    

Connect with Facebook

Vous avez oublié vos informations ?

Create Account

BuyOrNot, une application pour consommer éthique, pour soi, pour nous, pour la planète

Nous l’avons attendu, maintenant elle est là, l’appli bienveillante qui nous informe sur les impacts nutritionnels et sociétales des produits que nous achetons. Surtout en sachant qu’avec chaque produit que nous achetons, nous votons pour lui, approuvons la façon comme il a été produit. L’appli sort le même jour que se déroule The Meal, le 22 septembre. Une belle coïncidence, une jolie date. Nous souhaitons au team de i-buycott tout le succès sur terre, car nous le savons, c’est nous, les êtres humains, qui créons le changement que nous aimerions voir dans le monde. Nous sommes le changement. Avec chaque pensée, chaque mot et avec chaque acte… nous créons notre demain.

Texte: Nina Schretr pour We demain.

Le principe est simple : scanner un produit pendant notre déambulation dans les supermarchés et savoir si l’entreprise qui en est à l’origine fait l’objet d’un scandale environnemental, éthique ou fiscal. « En scannant par exemple n’importe quel produit de l’entreprise Nestlé, l’application renverra l’utilisateur vers la campagne qui la concerne », explique Maxime Néon.

Le responsable opérationnel des actions de terrain parisiennes d’I-buycott voit dans ce programme « le Yuka de la révolution »: tout comme l’application Yuka, BuyOrNot affichera aussi les données libres de la plateforme OpenFoodfacts. Celle-ci évalue la qualité nutritionnelle de plus de 500 000 produits, leur niveau de transformation et le nombre d’additifs présents. « L’application présentera donc les impacts nutritionnels et sociétals », résume M. Néon.

Un boycott bienveillant :

ne plus acheter pour montrer son opposition et privilégier les cadres éthiques, social ou écologique. Internautes et associations peuvent lancer en ligne une campagne de boycott, en y précisant les raisons et ses sources d’information. « Nous n’avons pas la main là-dessus », tient à préciser M. Néon.

Si la campagne gagne l’adhésion de 1000 personnes, elle est publiée en ligne. À partir d’un certain seuil de boycottants, l’association intervient : elle engage le dialogue avec l’entreprise concernée et lui offre la possibilité d’apporter un droit de réponse. En fonction de celle-ci, les internautes décident du maintien ou de la poursuite du mouvement. Ce sont ces campagnes citoyennes que référencera l’application BuyOrNot. Les utilisateurs pourront aussi proposer des entreprises qui s’engagent au contraire en faveur de projets éthiques.
L’association I-buycott espère que son application enregistre plus de 500 000 téléchargements d’ici la fin de l’année. Quelques jours avant son lancement, elle souhaite déjà l’enrichir du travail d’autres associations, par exemple sur l’impact en terme de déforestation ou la présence de pesticides. « Tout le monde peut proposer des idées d’amélioration, ajoute M. Néon. Nous essaierons de les prendre en compte dans la mesure du possible. » L’association nous assure que son équipe technique travaille encore sur l’élaboration de BuyOrNot, que la rédaction de We Demain n’a donc pas pu tester. Les attentes restent grandes. Verdict le 22 septembre.
Source: wedemain.fr

Coco Tache supports

The Meal: Un repas pour notre avenir. Le 22 septembre 2018. Soyons co-créateurs

NEWSLETTER

Subscribe to our NEWSLETTER
You are free to unsubscribe at any time.
We respect your privacy !

SUIVRE

Contactez l'auteur

CONTACTEZ NOUS

Vous avez besoin de plus d'information, envoyez nous envoyer un email et nous allons revenir à vous, dès que possible.

En cours d’envoi

Copyrights 2020 all right reserved - 7sky.life | powered by Concept-Web

Vous connecter avec vos identifiants

ou    

Connect with Facebook

Vous avez oublié vos informations ?

Create Account