Vous connecter avec vos identifiants

ou    

Connect with Facebook

Vous avez oublié vos informations ?

Create Account

Cri d’alarm du peuple indigène Surui

Mesdames, Messieurs,

Je suis Almir Narayamoga Surui, chef du peuple Paiter Surui. Notre population vit
sur la Terre du Sept Septembre, dans l’État du Rondônia au Brésil.
Ceci est mon cri d’alarme, s’il vous plaît écoutez-moi!
Depuis le début de cette année 2016, nous subissons une invasion totale des
déforesteurs et des orpailleurs de diamants et d’or. Tous les jours, 300 camions
sont sortis de notre territoire remplis de bois, ce qui représente 600 hectares de
forêts déforestées. Et cela ne cesse d’augmenter alors que selon la Constitution du
Brésil, il est illégal de déforester une réserve indigène. Sur le terrain, les
déforesteurs ont de grands moyens, avec des machines Caterpillar. Nous avons
constaté du mercure et du cyanure dans les 3 rivières du territoire Surui à cause
des orpailleurs!
Les répercussions sont terribles. En plus des dégâts écologiques (et la remise en
cause de notre mode de vie), ces invasions mettent en danger directement nos
familles et nos enfants. En effet, nous sommes sous la menace des armes des
déforesteurs et des orpailleurs! Soit on collabore, soit ils nous mettent le fusil sur la
tempe! En plus, ils tentent de corrompre une partie de mon peuple avec de
l’argent. Par manque d’alternative, certains des miens acceptent contre leur volonté
première de sauvegarder la forêt. La situation est terrible!
Nous, peuple Surui, sommes les premiers indigènes à avoir mis en place un projet
REDD+ pour sauver la forêt amazonienne, poumon de notre planète. Mais ces
invasions remettent en cause l’Accord du REDD et va contre l’esprit de l’accord de
la COP21!
Malgré nos appels à l’aide contre cette mafia, le nouveau gouvernement ne réagit
pas. De par leur silence, ils sont les complices silencieux de cette destruction de la
forêt et de notre peuple!
Nous ne savons plus quoi faire, A l’aide!
En tant que citoyen, ONG, ou institutions, vous pouvez nous aider de 4 manières.:
1. Nous vous demandons d’écrire aux ambassades brésiliennes de vos propres
pays pour leur exprimer votre indignation et demander au nouveau gouvernement
brésilien d’intervenir rapidement.
2. Nous vous demandons aussi de boycotter tous les produits brésiliens tant que le
gouvernement brésilien ne réagit pas.
3. Nous demandons aux différentes instances politiques de créer une mission
internationale d’observation de la déforestation.
4. Enfin, au nom du peuple surui et de tous les peuples indigènes qui essayent de
protéger la forêt amazonienne, au nom de cette lutte que nous menons pour
préserver un avenir à tous les enfants de cette planète au prix de notre vie, au nom
de l’espoir pour le futur, nous vous demandons de diffuser cette lettre à tous vos
contacts dans le monde et sur les réseaux sociaux, car nous sommes aujourd’hui
tous reliés dans une communauté de destins.
En vous remerciant,
Almir Narayamoga Surui
Chef du peuple indigène Paiter Surui

Rua Geraldo Cardos Campos 4343, Cacoal, Rondonia, Brasil
ASSOCIAÇÃO METAREILÁ DO POVO INDÍGENA PAITER SURUI
Cacoal, RO, Brasil, 13 octobre 2016

NiceFuture supports

Aqua Verde en live du G21, à Lausanne

NEWSLETTER

Subscribe to our NEWSLETTER
You are free to unsubscribe at any time.
We respect your privacy !

SUIVRE

Contactez l'auteur

CONTACTEZ NOUS

Vous avez besoin de plus d'information, envoyez nous envoyer un email et nous allons revenir à vous, dès que possible.

En cours d’envoi

Copyrights 2020 all right reserved - 7sky.life | powered by Concept-Web

Vous connecter avec vos identifiants

ou    

Connect with Facebook

Vous avez oublié vos informations ?

Create Account