Vous connecter avec vos identifiants

ou    

[fbl_login_button redirect="" hide_if_logged=""]

Vous avez oublié vos informations ?

Create Account

Des solutions pour notre Terre. Se connecter au vivant.

Je crois qu’aujourd’hui, au seuil du plus grand défi de notre humanité, nous avons besoin de devenir complets, d’apprendre ensemble à être en lien avec la Terre et et le Ciel. Être connectés à la conscience de la Terre dont nous sommes une extension à travers notre corps et à la conscience universelle (Une) reliée à notre esprit, c’est ainsi que nous recréerons la paix, avant tout dans nos essences, en nous, mais aussi avec la Terre et le Vivant.

Si vous avez quelques minutes, je voudrais partager mon expérience de ces dernières semaines avec vous. C’est une aventure extérieur et c’est aussi la plus grande aventure intérieure de ma vie. Nous sommes allés il y a trois semaines à Brasilia pour la première grande assemblée de l’alliance des gardiens de Mère Nature. Imaginez, 150 peuples premier de la planète entière réunis ensemble, en un lieu, pour penser aux solutions quant au futur de notre Terre.

Pour ma part, en vivant parmi eux, j’ai compris ce que voulait dire être connecté au Vivant. J’ai compris à quel point ces peuples sont précieux, héritage authentique de notre humanité reliée à la Terre. Certains d’entre eux, notamment de grands leaders spirituels et chamans, nous ont ouvert des voies de conscience et une vision nouvelle sur l’existence.

Que veut dire vivre connecté au vivant?

Certains de ces peuples vivent encore en symbiose complète avec la nature. En dialogue continu avec elle. Ils vivent dans la nature, nous vivons dans une société remplies de règles et de concepts abstraits. Ils vivent selon les lois du vivant, nous avons les lois des organisations et des systèmes humains. Ils se nourrissent de la nature, nous nous nourrissons de nourriture polluée industrielle. La nature les protège et leur donne ce qu’ils ont besoin, nous avons le sentiment que nos lois, nos assurances, notre société nous protège. La nature leur parle et les informe en continu autant sur des niveaux concrets qu’en leur apprenant les grands secrets de la vie, nous avons le sentiment que nous savons déjà tout grâce à notre science, à travers des concepts et idées-mentales formatées dans nos cerveaux depuis notre enfance mais qui ne nous ont jamais habitées. La nature les instruit chaque jour, nous nous apprenons à fonctionner, maîtriser et exister dans notre système hors-sol. La nature leur fournit tous ce dont ils ont besoin pour vivre, nous sommes dépendants comme des enfants des besoins générés par notre système.

Etre vivant.

Ce qui m’a le plus touché, c’est de comprendre à quel point certains d’entre eux sont encore libres, loin de nos concepts, de nos prisons mentales, des égrégores ou des formes pensées qui nourrissent nos peurs et qui polluent au quotidien nos esprits. Nous ne vivons presque jamais dans le présent, nus et ouverts à l’instant, nous ne vivons finalement que si partiellement notre vie. La complexification de notre pensée moderne nous propulse dans un univers, qui est bien entendu déconnecté du vivant, mais bien plus encore, qui nous déconnecte du présent. Et en nous déconnectant de ce vivant, nous donnons notre pouvoir à des systèmes de pensées, nous nous identifions à des formes-pensées qui sont issues des peurs collectives, nous retranchant ensuite derrière les concepts qui nous propulsent dans le futur ou le passé, notre présence prisonnière d’une pensée mentale censée nous protéger. Nous vivons d’images, de concepts, d’idées, de croyances, de futurs souhaités ou de passée regrettés, mais nous ne sommes pas des images, nous ne sommes pas de la technologie, nous ne sommes pas cette peur de manquer, nous ne sommes pas cette peur de la maladie et de la mort, nous ne sommes pas une nationalité, nous ne sommes pas un parti politique, nous ne sommes pas ce passé ou ce futur idéalisé. Nous sommes immensément plus que cela, nous sommes vivant et une part de la Terre. L’identification aux formes-pensées qui nous habite, nous amène toujours à vivre ailleurs, au lieu d’épouser le présent.

À travers cette compréhension, j’ai compris que le plus important, si l’on veut sauver cette Terre, est de nous libérer de nos peurs collectives et de ces égrégores puissants qui nous identifient profondément à ces formes-pensées qui ne sont pas notre véritable être.

Qui sommes-nous, que sommes-nous au-delà de ces rêves auxquels nous donnons tant de pouvoir en nous identifiant à eux?

Sortir de ces égrégores, c’est voir tous ces « schémas pensées cristallisés » auxquels nous nous sommes, – malgré nous – identifiés. Tout ce qui nous polarise, qui nous fige et qui, avec la force du nombre, a été posé en vérité dans notre société, nous détruit aujourd’hui. Tout ce qui n’est pas au service de l’ensemble, qui ne crée pas la vie mais nous divise, est un égrégore à guérir en chacun de nous. Revenir et épouser le présent, c’est sentir que nous sommes la Terre et qu’elle dialogue avec nous en permanence. C’est instantanément retrouver le langage du coeur dont la parole est habitée, voir la beauté présente partout autour de nous. C’est prendre conscience que nous ne sommes pas dans un jeu, que chaque pensée, chaque acte, chacun intention sont profondément créateurs. C’est être au service de l’harmonie dans un flux de vie. C’est devenir Humain: une force animée par l’énergie de la vie, profondément guérissante, qui œuvre pour le nous, car le présent séparé et l’individualisme n’ont aucun sens, ce ne sont que peurs et une illusions. C’est expérimenter aussi la densité et comprendre que les fréquences reliées à l’harmonie, la beauté, l’amour, le lien, nous mènent dans des flux d’énergie et de consciences élargies, de nouvelles capacités de clairvoyance et de perceptions du monde beaucoup plus large.

En arrivant à Brasilia, j’étais animée d’égrégores. Les pensées européenne m’accompagnaient ainsi que mes schémas personnels: comment soutenir cette Alliance? Comment réparer l’immense souffrance et destruction apportée par « ma » civilisation envers ces peuples? Que rapporter comme sagesse pour NiceFuture? Comment rencontrer les chamans? Quel rôle allais-je pouvoir prendre? Dans nos partages, j’ai été confrontées à ces égrégores – y compris à ma plus grande peur, de ne pas être réellement une personne de lumière. Toutes mes pensées assassines, mes doutes, mes colères intérieures ont jaillis en moi. Le chemin pour m’en sortir a été de continuellement travailler sur le pardon. Se pardonner avant tout à soi de s’être identifié à une forme-pensée, à un rêve. Je ne suis pas celle qui a exterminé ces peuples, je ne suis pas un pays, je ne suis pas un travail, je ne suis même pas une personne symbolique (NiceFuture existe et est sous cette forme que par les liens et les énergies de l’ensemble de tous ceux qui sont reliés à cette forme-pensée et cet eco-système). Je ne suis pas ma colère, je ne suis pas ma peur, je ne suis pas ma honte. Et, au fil de ce cheminement intérieur, à un moment donné, j’ai réalisé que je ne suis rien. A ce moment magique, en acceptant et en lâchant prise avec cette conscience absolue de n’être absolument rien, je suis devenue cette présence, nue qui m’a donné accès au présent. Et une force de vie hors du commun m’a littéralement habitée d’un coup. C’est les quatre mots magiques de hoponopono et l’amitié dans le lien du coeur, qui m’ont le plus aidé dans le défrichage de ces territoires intérieurs. Merci à ma merveilleuse amie Coco d’avoir activé en continu cette sagesse ancienne, à Valérie d’être toujours restée présente à ma lumière intérieure et à Thomas de m’avoir nourrie de son amitié et d’avoir partager ensemble nos égrégores.

Finalement à quoi servent ces égrégores, à quoi servent ses formes pensées? En leur donnant notre pouvoir, en nous identifiant à eux, nous avons l’impression de pouvoir nous protéger de nos peurs, en réalité nous créons ce que nous appelons notre égo, qui nous donne l’illusion de contrôler et d’exister pour nous-même. Et nous rêvons notre vie au lieu d’être et épouser ce présent sans espace-temps. En nous libérant de toutes ces formes pensées, on accède d’un coup à la magie profonde du vivant. Le moment présent est immensément sacré. Mais comme nous rêvons notre vie, nous n’en avons plus aucun goût. Nous sommes au quotidien emprisonnés dans des rêves, nous sommes au quotidien emprisonnés dans des identifications. C’est nous qui acceptons d’entrer dans ses rêves et pour en ressortir, il suffit de se pardonner à soi-même, d’avoir accepté ses différentes identifications. En revenant au présent, nous redécouvrons instantanément le sacré en nous, autour de nous et dans tout ce qui est.
C’est aussi la seule manière de se connecter vraiment à soi, à son coeur, au vivant, à la Terre.

Rayonner au lieu de briller

Le monde est emprisonné actuellement dans des égrégores des formes pensées qui le détruisent. Toute pensée, toute loi, toute vision, tout principe qui contredit les lois de la nature et du vivant est un égrégore. À chaque fois que nous nous identifions à ces formes-pensées, nous leur donnons du pouvoir, en nous, mais aussi dans ce que soutiennent ces formes-pensées et dans ce qui se crée à travers ces formes-pensées dans la matière. Nous pouvons exister à travers une puissance de vie créatrice sans nous dévorer les uns, les autres. En nous connectant simplement à travers nos dons, à travers notre lumière. En rayonnant au lieu de vouloir briller. Cela change tout. Nous nous nourrissons mutuellement, nous guérissons ensemble, élevons nos énergies, devenons créatifs. Sans avoir besoin de dominer par nos idées et croyances.

Retrouver en nous cette connexion à la Terre

Dans cette rencontre, nous avons aussi découvert à quel point notre civilisation a développé une conscience planétaire et à quel point ces peuples nous sont complémentaires, connectés, eux, à la conscience directe du vivant et de la Terre. De notre côté, coupés du vivant depuis si longtemps, et peut-être grâce aux grands êtres lumineux qui ont influencés nos civilisations comme le Christ, nous avons développé des outils, des visions selon différentes grilles de lecture du monde qui nous permettent de déchiffrer ce qui agite notre esprit, celui de l’autre, tout comme les grands mouvements de société. Nous avons développé cela à travers une sorte de conscience psychique. Notre spiritualité et notre psychologie nous a appris à comprendre l’autre, déchiffrer nos traumatismes, entrer dans la compassion pour finalement ouvrir notre coeur à travers une compréhension profonde de l’esprit. J’ai le sentiment que les peuples premiers sont dans un tout autre type de conscience: la conscience de la Terre. Leur accès à l’information, leur spiritualité vivante leur vient de la directement de la Terre. Ils ont bien entendu aussi leurs égrégores, leur formes-pensées et leurs identifications à leurs rêves. Mais ceux-ci sont directement reliés à la Terre. Leur joie, leurs peines, leurs visions des énergies leur est directement accessible du vivant, à travers les esprits de la nature qu’ils voient, entendent, ressentent et comprennent.

Alliance des consciences

Notre Terre est malade, car notre civilisation s’est coupée de cette conscience du vivant. Je crois aujourd’hui, au seuil du plus grand défi de notre humanité, que nous avons vraiment besoin de devenir complets, d’apprendre ensemble – en compagnie harmonieuse avec ces gardiens du vivant – à vivre dans le présent en lien avec la Terre et le Ciel; que nous avons vraiment besoin d’être à nouveau connectés à la conscience de la Terre dont nous sommes une extension à travers notre corps, et à la conscience universelle (Une) reliée à notre esprit. C’est ainsi que, renonçant à la guerre en nous-même, nous recréerons la paix, avant tout dans nos êtres, mais aussi avec l’autre, la Terre et le Vivant.

NiceFuture supports

BENKI Piyako – Ashaninka - éveilleur de conscience, au service de la Mère Terre.

NEWSLETTER

Subscribe to our NEWSLETTER
You are free to unsubscribe at any time.
We respect your privacy !

SUIVRE

Contactez l'auteur

CONTACTEZ NOUS

Vous avez besoin de plus d'information, envoyez nous envoyer un email et nous allons revenir à vous, dès que possible.

En cours d’envoi

Copyrights 2022 all right reserved - 7sky.life | création site internet by Concept-Web

Vous connecter avec vos identifiants

ou    

[fbl_login_button redirect="" hide_if_logged=""]

Vous avez oublié vos informations ?

Create Account