Vous connecter avec vos identifiants

ou    

Connect with Facebook

Vous avez oublié vos informations ?

Create Account

L’école à la maison autour du monde à vélo

Nayla a 4 ans et depuis sa naissance, elle est nomade à vélo. Elle découvre ainsi le monde au rythme de la bicyclette. 25’000 km à la rencontre des populations locales et de leurs coutumes. Tout est une excuse pour découvrir et étancher sa soif d’apprendre à travers les pays que nous traversons. Bien sûr, son éducation est très importante. Nous nous asseyons alors ensemble pour apprendre l’écriture, la lecture et les mathématiques. Nayla fait ainsi l’école à côté de la tente sur les routes du monde.

  • Viens ! essaye mon taïko ! lui lance Kanon. Regarde, frappe le tambour de cette manière ! ajoute-t-elle avec le sourire.

Nayla a assisté à un concert de tambour traditionnel japonais. Elle y a rencontré Kanon, une fille de 8 ans, avec laquelle elle s’est tout de suite bien entendue. Nous voilà maintenant à l’entrainement. Le groupe d’enfants, âgés de 3 à 12 ans, s’entraine pour le prochain concert. Nayla est impressionnée par les mouvements des enfants. Ils se transforment parfois en danseurs, parfois en guerrier alors que les rythmes se modifient et que les battements s’allient les uns aux autres. Nous voilà au cœur d’une des traditions du Japon. Les tambours ont rythmé la vie des habitants depuis des siècles. Au moment de frapper le taïko, Nayla se rend pourtant compte que ce n’est pas si simple de faire vibrer la peau.

Sur les routes du Monde

  • Profitez de voyager avant d’avoir des enfants ! Après ce n’est plus possible ! nous disait nos amis.

Nayla est née en 2013 en Malaisie durant le long voyage que nous entreprenons. Couple de Suisse francophone, nous sommes partis à l’aventure sur nos bicyclettes depuis notre pays natal en 2010. Nous n’aurions jamais imaginé que l’aventure dont nous avons rêvé, imaginée puis créée, se révèlera être plus qu’un voyage, plus qu’une exploration. En fait, c’est devenu notre vie. Une vie de nomades à vélo et en famille. Petit à petit, nous avons emmené notre fille dans cette vie. Aujourd’hui Nayla roule sur son petit vélo grâce à un système tandem. Lorsqu’elle est fatiguée, elle s’assied paisiblement dans sa charrette. C’est sa maison à l’abri de tous les éléments extérieurs. Elle profite alors de lire, jouer, écrire ou bien se reposer. Aujourd’hui, notre vie de nomade se poursuit après plus de 60’000 km sur les routes du monde.

  • Comment allez-vous solarisé votre fille ? nous questionne une famille taïwanaise.

La réalité de cette vie de nomade, c’est que tout est une excuse pour apprendre, pour elle et pour nous. C’est l’école de la vie à l’échelle planétaire et teintée des traditions et cultures des pays que nous traversons. Comment pêchent-ils le saumon sur l’île d’Hokkaido, où pousse le riz en Corée du Sud, quels sont les instruments traditionnels ou les sports nationaux des divers pays et les différentes manières d’écrire?

La rencontre avec la population locale

  • Saute ! fait une roulade ! dit le maître d’Hapkido en coréen.

Nayla a l’honneur de participer à des cours d’Hapkido. C’est un art martial coréen basé sur l’autodéfense. Plus qu’un sport de combat, c’est surtout une philosophie de vie à la recherche de l’harmonie du corps de l’esprit.

  • Une pirouette ! s’exclame la professeure de danse en chinois.

Voilà Nayla qui rencontre les jeunes ballerines de Taiwan.

Dans chaque pays, Nayla part à la rencontre de la population. Nos vélos sont alors souvent une excuse. Nous nous arrêtons le plus souvent possible vers des places de jeux. Sur l’île d’Hokkaido, à chaque pause, Nayla jouait avec les enfants de tout âge, développant ses capacités relationnelles, ainsi que d’empathie. La langue n’est jamais un problème, surtout entre enfants. Ils se prennent par la main et c’est parti !

Elle découvre les us et coutumes des pays. Sur l’île de Shikoku au Japon, elle apprend à prier dans les temples bouddhistes alors que nous suivons une partie du pèlerinage des 88 temples sacrés. Elle découvre les Geishas dans les petites ruelles de Kyoto. Elle s’émerveille devant les fabuleux temples d’Angkor au Cambodge. Elle apprend à faire la cérémonie du thé chinois au cœur des montagnes du Yunnan. Elle observe un enfant prenant part à une course de buffle en Thaïlande. Elle participe au festival des Bunun, une des tribus indigènes de Taiwan. Elle est émerveillée par les courses de chevaux de trait, appelés Ban’ei, à Hokkaido.

  • Je veux rester dormir ! s’exclame Nayla.

Nayla se fait des amis partout dans le monde. Cette fois, elle refuse de partir. Elle souhaite rester pour quelques jours dans une famille taïwanaise que nous connaissons bien. Ce sont nos amis, et nous sommes déjà restés chez eux durant deux semaines. C’est d’accord ! Nayla plonge ainsi dans la vie taïwanaise trois jours durant. Elle essaye tout d’abord de manger les nouilles avec les baguettes chinoises, comme ces hôtes, un jeu amusant ! C’est aussi dans cette famille qu’elle apprendra quelques mots de chinois. C’est de cette manière qu’elle a appris le japonnais, simplement à la rencontre des gens. En plus, elle parle couramment le français et l’anglais.

L’école à la tente

L’école à la tente l’amuse beaucoup. Ce sont des moments importants où elle peut étancher sa soif d’apprendre et où nous l’aidons à découvrir les mathématiques, l’écriture et la lecture. Elle se pose alors dans l’espace confiné de la toile de tente ou en pleine nature, et prend ses crayons. Pour nous, c’est très important. Nous sommes alors à ses côtés pour lui enseigner et lui transmettre les bases nécessaires à son apprentissage. Elle reconnaît déjà une grande partie des lettres et sait écrire son nom depuis bien longtemps. Nous passons aussi beaucoup de temps à lui lire des histoires, principalement sous la tente, lorsque le temps est maussade. Dans sa charrette, c’est aussi son moment privilégié pour lire ses livres. Alors Nayla conte l’histoire à haute voix pour que nous puissions l’entendre. Elle aime aussi créer, nous passons alors du temps à faire des bricolages, comme des origamis au Japon. Lorsqu’il fait beau, elle sort ses pinceaux et peints avec euphorie. Elle aime aussi regarder la carte du monde et y suivre notre trajet. Dernièrement, elle apprend des chansons dans toutes les langues, simplement en les écoutant grâce à un petit haut-parleur dans sa charrette. Alors elle chante à tue-tête dès qu’elle en a l’occasion. Pour elle, un lundi ressemble étrangement à un dimanche, par contre elle connait le nord, le sud, l’est et l’ouest. Elle n’a que 4 ans, mais l’école va progressivement prendre de plus en plus place, intégrée à notre vie de nomades.

La nature comme professeur !

Nayla aime vivre à l’extérieur, et elle nous aide à monter le camp ou court après son ballon. Surtout, elle ne s’ennuie jamais. La nature est un professeur extraordinaire. Elle joue dans les cours d’eau, choisis des fleurs, sélectionne les feuilles mortes aux couleurs de l’automne, prend des bains dans les lacs ou les sources thermales naturelles. Elle découvre le cycle des saisons et la vie des animaux. Les insectes sont un éternel émerveillement, mais elle a aussi découvert les biches, les grues du Japon, les serpents, les varans, les scorpions, les singes, les renards, les tortues et les poissons tropicaux. Elle traverse les climats dans des environnements complètement différents : les déserts, les hautes montagnes, les forêts tropicales, le bord de l’océan, les hivers dans le Grand Nord, les îles. Et une fois encore, c’est de nouveaux apprentissages, la rareté de l’eau, ou la vie en altitude.

  • Et sa passion ? questionne une enfant en Corée du Sud.

Nayla adore l’eau. Depuis l’âge de deux ans, elle sait nager ! Elle est aussi gracieuse qu’un dauphin. Coordonnée et agile, elle grimpe aux arbres, skie à deux ans et demi, et fait du vélo toute seule à trois ans.

Jusqu’à quand allez-vous poursuivre cette vie ?

Cette question revient en boucle. Nous avons le projet de traverser à vélo les pays du Grand Nord. Cette vie de nomades et de simplicité, que nous créons chaque jour, est un choix de vie. Le plus important pour nous, c’est que chacun des membres de notre famille soit en équilibre. Et le résultat, c’est que nous nous sentons en harmonie et heureux. Nayla est extravertie, ouverte aux autres, empathique et parle déjà plusieurs langues. Elle est coordinée, sportive et pleine de vie. Elle s’applique, et profite de chaque opportunité pour apprendre.

Céline, Xavier et Nayla

Céline & Xavier Pasche supports

15'000 km by bike with a baby

NEWSLETTER

Subscribe to our NEWSLETTER
You are free to unsubscribe at any time.
We respect your privacy !

SUIVRE

Contactez l'auteur

CONTACTEZ NOUS

Vous avez besoin de plus d'information, envoyez nous envoyer un email et nous allons revenir à vous, dès que possible.

En cours d’envoi

Copyrights 2020 all right reserved - 7sky.life | powered by Concept-Web

Vous connecter avec vos identifiants

ou    

Connect with Facebook

Vous avez oublié vos informations ?

Create Account