Vous connecter avec vos identifiants

ou    

Connect with Facebook

Vous avez oublié vos informations ?

Create Account

L’alliance des Gardiens de Mère Nature œuvre pour la planète, la paix et les générations futures.

Chères amies, chers amis,

Nous avons l’honneur de vous informer que la première Grande Assemblée de l’Alliance des Gardiens de Mère Nature se tiendra à Brasília du 11 au 16 octobre 2017, avec la participation d’environ 200 à 250 représentants autochtones du monde entier et de personnalités engagées dans la préservation de l’environnement. Dans un souci de représentativité, la Grande Assemblée réunira des représentants autochtones de tous les continents. Pendant la Grande Assemblée, des enjeux internationaux seront débattus en fonction des problèmes et des solutions trouvées sur les territoires des peuples indigènes. De plus, des propositions dirigées aux Etats et au grand public seront formalisées.

Cet événement ne sera pas ouvert au public mais des comptes rendus quotidiens seront mis en ligne. Une présentation publique de l’ensemble des travaux et le lancement d’une pétition internationale doivent conclure la Grande Assemblée.

L’Alliance des Gardiens de Mère Nature se conçoit comme une voie d’espoir, un chemin concret pour démontrer au monde que les peuples autochtones et leurs alliés ne sont pas un obstacle, mais au contraire, des soutiens indispensables pour trouver des solutions qui garantissent une transition de notre modèle de développement respectueux des droits de l’homme et de l’environnement. L’Alliance est un mouvement œuvrant pour la planète, la paix et les générations futures.

En été 2016, Planète Amazone a collecté 222 791 € pour l’Alliance afin de réaliser la Grande Assemblée par le biais d’une campagne de financement participatif sur le site Helloasso.com. Cet appel aux dons a été réalisé avec l’autorisation et le soutien de Paul Watson et Sea Shepherd Conservation Society, de l’acteur Pierre Richard, du chanteur Bernard Lavilliers, du chanteur Hugues Aufray, de Nicolas Hulot et, bien sûr, du Cacique Raoni Metuktire. Planète Amazone est soumis à une transparence totale sur l’utilisation des fonds et la possibilité de participer aux décisions liées à leur utilisation est proposée aux membres de l’Alliance.

L’appel du Chef Cacique Raoni Metuktire, au nom des membres fondateurs de l’Alliance des Gardiens de Mère Nature.
« Nous sommes les derniers grands chefs traditionnels et les gardiens de l’Amazonie. Nous voulons rassembler nos frères et sœurs indigènes de toute la planète pour proposer, ensemble, des solutions aux enjeux globaux, en nous inspirant de notre lien avec la nature et de nos savoirs ancestraux. Nous avons scellé une paix durable entre nos peuples, autrefois rivaux et nous avons l’ambition de contribuer par notre engagement à ce que cette paix s’étende à tous les peuples qui, dans le monde, souffrent de la destruction de leur environnement naturel.

C’est dans ce but que nous venons de créer l’Alliance des Gardiens de Mère Nature, qui s’enrichit de la diversité culturelle des peuples pour inspirer les initiatives d’alternatives citoyennes en vue de faire naître un nouveau monde. Parce que préserver notre culture, c’est aussi préserver la nature pour les générations futures. Nous souhaitons contribuer à l’éveil des peuples et nous appelons toutes les consciences et bonnes volontés à soutenir notre projet et à nous rejoindre.

Les Caciques Raoni Metuktire, Davi Kopenawa Yanomami, Pirakuman Yawalapiti, Aritana Yawalapiti, Megaron Txucarramãe, Afukaka Kuikuro et Tabata Kuikuro, chefs respectés de peuples engagés dans la lutte contre la déforestation en Amazonie brésilienne, ont décidé de planter ensemble les racines d’un mouvement planétaire : l’Alliance des Gardiens de Mère Nature. Alors que la dégradation des trois dernières grandes forêts tropicales de notre planète (Amazonie, Asie du sud-est, Afrique équatoriale) approche de l’irréversible, que ces « poumons verts » sont au bord de l’asphyxie, ces gardiens, conscients que les autres environnements naturels sont aussi en sursis, souhaitent être rejoints par les représentants autochtones du monde entier, qu’ils soient issus des forêts, des steppes, des glaces, des îles ou des déserts, ainsi que par des grandes voix engagées, des “consciences”, pour proposer des solutions face à la problématique environnementale mondiale et accompagner un développement de l’humanité respectueux.

NiceFuture supports

Cri d'alarm du peuple indigène Surui

NEWSLETTER

Subscribe to our NEWSLETTER
You are free to unsubscribe at any time.
We respect your privacy !

SUIVRE

Contactez l'auteur

CONTACTEZ NOUS

Vous avez besoin de plus d'information, envoyez nous envoyer un email et nous allons revenir à vous, dès que possible.

En cours d’envoi

Copyrights 2020 all right reserved - 7sky.life | powered by Concept-Web

Vous connecter avec vos identifiants

ou    

Connect with Facebook

Vous avez oublié vos informations ?

Create Account