Vous connecter avec vos identifiants

ou    

Connect with Facebook

Vous avez oublié vos informations ?

Create Account

L’initiative Monnaie Pleine a pris son envol, mais les grands journaux en parlent pas

Le 1er avril, une vingtaine de vitres de banques ont été lavés par les adeptes de l’Initiative Monnaie Pleine. Mais comment cela se fait-il que les grands journaux n’ en parlent pas ? Personnellement, j’avais publié sur 7sky.life un article écrit par un journaliste de 20 minutes, mais quand j’ai voulu le montrer à une personne sur le site original, il avait disparu. Nous nous sommes entretenus avec François de Siebenthal, le leader de l’initiative, l’un de nos quatre orateurs qui parlera à la 7sky.life Connection V Lausanne le 1er juin.

Pour commencer, Cher François, c’est qui qui bloque les articles sur la Monnaie Pleine ?
Les banques qui financent tous les partis. C’est une horreur. C’est ignoble ! La monnaie pleine est un mouvement hors parti, et ce qui est bien, c’est que notamment beaucoup de jeunes commencent à s’intéresser à nous et nous suivent de près.

Quelle était votre action du 1er avril ?
Dans plusieurs villes en Suisse, notamment à Genève, Lausanne, Winterthur,… des adeptes de l’initiative ont lavé les vitres des banques. C’était génial. La police est venue, mais comme tout se passait dans une grande sérénité et un calme olympien, et comme c’était le 1er avril, ils nous ont juste gentiment proposé de nettoyer aussi leur commissariat. 99 % de personnes ne savent pas que ce sont les banques commerciales qui créent l’argent ! Jean Ziegler, qui suit notre démarche depuis plus de 10 ans, m’a dernièrement dit que nous avions déjà gagné, parce que les gens en parlent. Pour l’instant, 70 % des Suisses voteraient oui. D’ailleurs, on ne pourrait faire une telle initiative constitutionnelle dans aucun autre pays. Il y a des Français ou des allemands qui sont venus habiter en Suisse juste pour être près de cet évènement historique. Et comme par hasard, le 10 juin, quand la votation aura lieu, se réunissent à deux endroits distincts le Bilderberg club et le G7. L’intérêt de ce qui se trame est immense. Victor Hugo avait raison en disant : La Suisse, dans l’histoire, a toujours le dernier mot.

Comment peut-on expliquer l’initiative Monnaie Pleine à ses amis ?
D’abord il faut leur poser la question : Qui fabrique la monnaie Suisse ? 99 % diront que c’est la banque nationale Suisse. Oui, ils ont aussi raison, mais ne savent pas que 90 % de la monnaie est crée par banques privés qui privatisent les profits et socialisent les pertes !… Tout l’argent qui circule en Suisse sont donc des dettes ! Les banques créent de l’argent du néant que l’on doit leur louer ! On doit donc payer une location pour ce qui nous appartient, pour ce qui devrait nous appartenir ! La monnaie pleine refait de nous les propriétaires.
Il est grand temps que nous reprenions notre souveraineté, notre seigneuriage, sur quoi est fondé le système Suisse. A la base, nous sommes tous des rois et des reines et le premier droit d’un roi et d’une reine est le droit de battre leur monnaie. Et comme aujourd’hui on ne doit plus la produire, ils suffit de mettre des chiffres dans un ordinateur, et elle nous revient à 100 %. Avec la monnaie pleine, nous reprenons notre souveraineté et la création de la monnaie revient à tous les Suisses.

Il faut tout de même savoir que la BNS annonce chaque année un bénéfice conséquent comme en 2017 de 54 Mia mais qu’en réalité ce montant se monte à beaucoup plus, à plus de 100 milliards chaque année depuis des années et que cette différence est cachée et investie à l’étranger alors qu’elle devrait parvenir, selon la Constitution, aux cantons pour les 2/3 et à la Confédération pour 1/3 , ce qui est clairement indiqué dans la Constitution mais pas respecté. C’est une fraude mondiale. Les gens tout en haut font ceci volontairement pour qu’il y ait de la misère. En ce faisant, ils tuent ou exploitent honteusement des multitudes de gens. Plus aucun habitant de notre terre devrait souffrir de la faim, manquer d’un toit sur la tête. C’est un viol des droits humains par le système. Une fois que l’on a compris çela, on doit porter plainte. La Deutsche Bank a plus de 7000 procès sur le dos. Beaucoup de Suisses ont d’ailleurs compris que les banques sont des voleurs. Donc la question que nous posons maintenant au peuple est : Qui doit créer nos francs ? Et qui va voter pour l’initiative ? Ce sont tous ceux qui en ont marre d’être volés.

Quand est-ce que la monnaie est pleine ?
Quand elle a un sens historique. Au début il y avait du vrai argent. Mais avec le nouveau sens historique, les nouvelles inventions, la productivité croissante, il n’y aura plus besoin d’autant de dettes. La monnaie doit être un actif et pas un passif. Des fonds propres, peut-être au passif du bilan, mais comme des fonds propres positifs et pas des dettes à intérêts exponentiels impayables et impossibles sur la durée. On meurt sous le poids de ces dettes absurdes.

D’ailleurs, il est bien expliqué sur les pièces de 5 francs ‘Cherche le royaume de Dieu et sa justice et tout le reste te sera donné’. par surcroît. Sur la tranche, il est bien écrit: Dominus providebit avec 13 étoiles, les douze apôtres plus le Christ.
http://desiebenthal.blogspot.ch/2014/06/lancement-de-linitiative-monnaie-pleine.html

Le grand combat qui libérerait tout le monde est la monnaie pleine, le monde entier en est victime, mais en Suisse, nous avons encore de la chance. Il est grand temps de rétablir la vérité.

Coco Tache supports

OUI pour l'initiative de la monnaie pleine! Imaginez-vous qu'il n'y aura plus de dettes

NEWSLETTER

Subscribe to our NEWSLETTER
You are free to unsubscribe at any time.
We respect your privacy !

SUIVRE

Contactez l'auteur

CONTACTEZ NOUS

Vous avez besoin de plus d'information, envoyez nous envoyer un email et nous allons revenir à vous, dès que possible.

En cours d’envoi

Copyrights 2020 all right reserved - 7sky.life | powered by Concept-Web

Vous connecter avec vos identifiants

ou    

Connect with Facebook

Vous avez oublié vos informations ?

Create Account