Vous connecter avec vos identifiants

ou    

Connect with Facebook

Vous avez oublié vos informations ?

Create Account

Nice, les jours d’après…

Mardi 19 juillet 2016, 4h00… Le sommeil a tendance a se faire la malle depuis jeudi. Les mots aussi, qui parviennent maladroitement à se frayer un chemin hors de mon esprit. Pourtant aucun de mes proches ni de mes amis ne s’est trouvé sous les roues du camion de la mort, personne de mes connaissances n’est directement touché par la tragédie du 14 juillet à Nice. J’ai vérifié. Par son horreur, sa dimension, ce carnage, cette abomination, a bien du mal à devenir réalité. Mieux vaut d’ailleurs le laisser où il est, dans le non manifesté, là où il aurait dû rester, un cauchemar. Je pense à ce petit garçon ayant assisté au massacre qui disait à son grand-père : « dis grand-père c’est un rêve, hein, dis c’est un rêve… ». Je suis comme ce petit garçon, sidérée, dans le déni… Je n’ai rien vu, je n’ai pas couru, je n’ai rien entendu… je suis vivante ? Oui bien sûr ! Il faut continuer à vivre et surtout à aimer, les yeux grands ouverts, en pleine lucidité, en pleine lumière, en plein azur, ne serait-ce que pour rendre hommage à ceux qui ont eu moins de chance ce soir là…

La promenade, je n’ai pas encore pu m’y promener. J’ai regardé les images en boucle sur Internet. Les commentaires, la tristesse, les réactions des uns, des autres. J’ai partagé avec des inconnus ces émotions que l’on a bien du mal à nommer. Ce trouble, cette confusion, cet abattement. Les larmes puis la colère. KO debout. Pensées et prières pour ceux qui sont partis, les étoiles dans les yeux, éblouis, ils n’ont pas vu, pas entendu le camion arriver ? C’était la fête populaire, c’était le 14 juillet, on sortait en famille. Je pense à Amy, cette jeune fille de 12 ans pour qui c’était la première sortie entre amis sans ses parents. Amy est partie dans un feu d’artifice… Je pense aux parents. Je cherche les mots du réconfort, de la consolation. Je ne les trouve pas, je suis sans voix.

J’ai lu des textes magnifiques, des poèmes touchants, admiré des dessins qui tentent d’exprimer l’après… Nice meurtrie, touchée dans son identité, cette promenade si chère à notre cœur, souillée. Il y a des traces de sang. Dessus des cœurs, des textes, des fleurs et des bougies pour chacun. On voit le sang tout frais, le brun humide qui marque le sol… On peut suivre la course démoniaque du malade mental qui s’en est pris à une foule innocente, insouciante. Les zig zag pour mieux frapper chaque femme, chaque enfant, chaque homme. Poussettes, vélos, les corps éclaboussent la promenade… 84 martyres !

La colère en sourdine mine le jugement, brouille la pensée, échauffe les esprits, elle se répand sur le net, parfois légitime, souvent nauséabonde, cette colère cherche le bouc émissaire. Lu le magnifique texte de mon confrère Stéphane Robison dans un appel à la sobriété. Un texte plein de pudeur. Un texte empli de peine et d’une colère retenue qui sourd malgré tout…

Il est tôt ce matin, le deuil national est fini. Nice est silencieuse, je sors de chez moi, je sors de mon silence, je prie pour les âmes qui s’agitent encore au dessus de la baie des anges, je sais bien qu’elles s’agitent car non, je ne peux pas croire qu’elles étaient prêtent à partir… Je ne peux pas croire que 6 membres de la même famille aient choisi d’abandonner, l’une des leurs, rescapée de l’horreur, ayant perdu mari, fils, parents et beaux-parents fauchés par un fou déséquilibré… Parce qu’il faut être fou et malade pour commettre un tel charnier.

Je vais donc marcher dans cette aube claire et à chaque pas émettre cette belle prière écrite par notre Coco, cet Hoponopono dédié à Nice. Marcher, respirer, pardonner pour tous ceux qui volent dans cet azur renaissant chaque matin sur la promenade des Anglais.

 

Valérie Penven supports

The strength of Ho'oponopono - Healing technique

NEWSLETTER

Subscribe to our NEWSLETTER
You are free to unsubscribe at any time.
We respect your privacy !

SUIVRE

Contactez l'auteur

CONTACTEZ NOUS

Vous avez besoin de plus d'information, envoyez nous envoyer un email et nous allons revenir à vous, dès que possible.

En cours d’envoi

Copyrights 2020 all right reserved - 7sky.life | powered by Concept-Web

Vous connecter avec vos identifiants

ou    

Connect with Facebook

Vous avez oublié vos informations ?

Create Account