Vous connecter avec vos identifiants

ou    

[fbl_login_button redirect="" hide_if_logged=""]

Vous avez oublié vos informations ?

Create Account

Ouvrir sa main pour une connexion de cœur – Libérons notre esprit de tous les doutes

Euphoriques de rouler sous un ciel radieux et une douce chaleur, les filles sont excitées. Je me sens portée par une vague de gratitude. Le léger souffle du vent sur mon visage m’inspire cette sensation de liberté. En pleine descente, j’entends soudain un gros bruit métallique. Je me retourne et vois Nayla à terre, Xavier en freinage d’urgence et une voiture qui les dépassent. Mon cerveau interprète immédiatement que Nayla est au sol à cause du véhicule. Un hurlement sort de tout mon être.

Je pose mon vélo et me retourne. Xavier a pris Nayla dans ses bras. Elle crie et pleure fort. Le temps de les rejoindre avec Fibie, il n’y a plus un bruit. J’ai besoin d’entendre la voix de Nayla. À cet instant, je retiens mon souffle, est-elle inconsciente ?

Lorsque j’arrive auprès d’eux, Nayla peut me parler. Elle a reçu un gros coup au ventre, où le guidon a frappé. Elle a des égratignures un peu partout et surtout un bout de peau en moins sur la main. Ses habits sont déchirés, le métal du vélo a marqué la route neuve, le casque est légèrement abîmé.

Elle a perdu le contrôle lors de la descente. Son guidon s’est mis à vibrer de gauche à droite. N’osant pas prendre les freins, elle est tombée en pleine vitesse.

Nous faisons les premiers soins et nous assurons qu’il n’y a aucun signe d’état de choc, d’hémorragie interne, ou de commotion cérébrale. Après une demi-heure, elle prend place dans la charrette et nous poursuivons notre chemin. Nous avons rendez-vous ce soir avec une amie médecin. Elle prendra d’ailleurs le temps de l’ausculter et de refaire son pansement, ce qui a aussi permis d’apaiser et de rassurer Nayla.

La route ensuite est somptueuse. Les arbres verts lumineux des jeunes feuilles illuminent les vastes espaces sauvages. Nous longeons le lac Kénogami. Il y a une ambiance pure et cristalline. Pourtant, je sens en moi les peurs que cet incident a réveillées, les doutes s’immiscer dans mon esprit. J’ai envie de me mettre à terre et de pleurer, de remettre tout en question. À cet instant, ce sont les scénarios tragiques qui commencent à tourner en boucle dans mon esprit. Et si… ? Une partie de moi est en apnée. Je sais que Nayla est en sécurité, mais mon mental lui s’est emballé. Mon cœur est serré tout comme ma gorge.

Dans notre vie de nomades, nous n’avons pas le choix que de libérer notre esprit de tous les doutes, parce qu’il naissent dans l’énergie de la peur. Leur donner du poids, les nourrir, alimentent cette même énergie. Afin de pouvoir être à l’écoute de nos intuitions, qui nous donneront les signaux d’alerte d’un véritable danger, nous devons être dans la confiance et vibrer l’énergie d’amour. Je prends alors le temps d’entrer en moi, d’entendre la partie de moi qui panique, qui craint, qui redoute, qui a peur. Je l’écoute. J’accepte qu’elle soit présente, sans pour autant donner vie aux scénarios que mon mental fait naître. Je me relie à mon souffle, à l’énergie de vie. Puis finalement, j’arrive à sentir de la gratitude et remercie l’univers parce que Nayla n’a que quelques égratignures.

Au-delà de l’accident, Nayla sent pourtant ce qui s’est passé. Elle m’a soufflé que la corde qui la reliait à son amie s’était tendue comme une élastique, jusqu’à se rompre en éclat. La séparation était dure, d’un côté comme de l’autre, et ce lien qui les unit s’était transformé en une corde épaisse. J’ai alors expliqué à Nayla une petite histoire. Je lui ai demandé de prendre un cailloux dans la main pour qu’il ne tombe pas. Elle l’a serré bien fort. Ensuite, je lui ai expliqué qu’elle pouvait retourner sa main et ouvrir ses doigts. La pierre tient dans la paume sans avoir besoin de la serrer. Lorsque l’on veut garder une relation en serrant son poing, on empêche l’autre d’être qui il est, on l’enferme. En laissant la paume ouverte, la relation n’est pas moins forte, mais la connexion est différente. Elle est ouverte. Elle devient une connexion de cœur à cœur. Nayla a beaucoup pleuré, et en même temps j’ai senti dans son regard qu’elle avait compris. J’ai senti ce déclic, cette compréhension, comme une douce sagesse qui a permis d’apaiser son cœur.

Xavier Celine Nayla Fibie supports

Cueillette des saveurs de la Terre

NEWSLETTER

Subscribe to our NEWSLETTER
You are free to unsubscribe at any time.
We respect your privacy !

SUIVRE

Contactez l'auteur

CONTACTEZ NOUS

Vous avez besoin de plus d'information, envoyez nous envoyer un email et nous allons revenir à vous, dès que possible.

En cours d’envoi

Copyrights 2022 all right reserved - 7sky.life | création site internet by Concept-Web

Vous connecter avec vos identifiants

ou    

[fbl_login_button redirect="" hide_if_logged=""]

Vous avez oublié vos informations ?

Create Account