Vous connecter avec vos identifiants

ou    

Connect with Facebook

Vous avez oublié vos informations ?

Create Account

Le Petit Bus Rouge

Text : Sophie Ruch / Image : Vincent Jaccard

Laissez-vous emporter par une aventure rocambolesque au travers du film PETIT BUS ROUGE de Sébastien Montaz. Ce chef-d’oeuvre surprend toutes représentations faites d’un artiste de cirque et ébranle la définition du risque. Suspendre un clown par les pieds du haut d’un parapente, sauter à l’élastique en jouant de la batterie, gravir une falaise en robe blanche et chaussures de clown, plonger en kilt depuis le toit d’un véhicule déchaîné au-dessus d’un pont, voilà un aperçu des fantaisies de ces athlètes auxquels on s’identifie volontiers de par leur jeu maladroit, détonnant d’authenticité, rayonnant de leur plus bel atout : leur condition humaine. Jonglant avec l’auto-dérision, la maîtrise technique et le plaisir, ces artistes affirment leurs talents respectifs, plongés au coeur de la Montagne.

Sur la route, au volant d’un bus de pompiers retraité, la troupe The Frenchie’s Flying Circus détonne à nouveau dans l’art du spectaculaire. Nomades des temps modernes, ils évoluent teintés de rouge sur le nez et d’attirails mêlant costumes et équipements sportifs. Un chapiteau en plein air, un décor exagérément vrai et des artistes sauvagement emprunts d’adresse, de considération et de respect, ils se présentent, entre ciel et terre, au bout d’un fil, accrochés à la paroi. Absurde, et pourtant sans supercherie, rire et poésie sont au rendez-vous. Quelle audace époustouflante que de réunir l’intense connexion au moment présent, l’adhésion au réel solidement épanchée, à la théâtralité de scènes romanesques, burlesques. Dévoilant un équilibre qu’on ne cesse de respirer tout au long des images, cette expérience personnelle et profonde est déroutante !

« Moi je vous dis : « chapeau bas ! » »

Sans aucune prétention, ils partagent avec le milieu de la montagne, une relation intime. Profondément bouleversée lorsque j’ai découvert la pureté des mouvements de Tancrède Melet et l’infinie beauté de sa gestuelle. C’est comme si Elle lui murmurait à l’oreille. Une slackline – le vide de toute part – il s’élance. Sans une once de fausse prétention, ce solo ne détrompe personne. Cet homme est en accord, aligné avec son coeur. Il offre aux yeux une magie sans nom qui, au lieu d’amener tensions étranglantes nous poussant à fermer les yeux, révèle une explosion d’admiration légère et harmonieuse libérée par les racines qui nous alimentent. Inspiration, aspiration à être qui je suis, entière. Je pleure, sentant la puissance d’une telle invitation à s’ouvrir, laisser jaillir les émotions. Peu importe l’endroit, le moment, je danse au milieu des gens, les pieds nus et le coeur sur les mains.

Coco Tache supports

"Vera"- mother of all sloths, biologist

NEWSLETTER

Subscribe to our NEWSLETTER
You are free to unsubscribe at any time.
We respect your privacy !

SUIVRE

Contactez l'auteur

CONTACTEZ NOUS

Vous avez besoin de plus d'information, envoyez nous envoyer un email et nous allons revenir à vous, dès que possible.

En cours d’envoi

Copyrights 2020 all right reserved - 7sky.life | powered by Concept-Web

Vous connecter avec vos identifiants

ou    

Connect with Facebook

Vous avez oublié vos informations ?

Create Account