Vous connecter avec vos identifiants

ou    

Connect with Facebook

Vous avez oublié vos informations ?

Create Account

Sarah Marquis

Texte / Sacha Voeffray
Sarah a réussi son challenge. Pour toutes les femmes de par le monde qui luttent encore pour leur liberté, elle est arrivée à son petit arbre, là où la terre s’arrête et la mer commence, qui représente l’arrivée de cette incroyable marche « ExplorAsia ». De Sibérie en Australie, 3 ans de marche extrême en solitaire.

A l’heure où j’écris cet article, cela fait bientôt un mois que notre aventurière, exploratrice, écrivaine et oratrice m’a pris dans son sac à dos pour un des plus intenses, beaux, difficiles, inspirants, enrichissants et inattendus voyages lorsque ma maman m’offrit le dernier livre de la jeune femme: SAUVAGE PAR NATURE. Un titre des plus explicites et adaptés pour notre Suissesse de l’ extrême lorsque l’ on apprend à la connaître au travers de ses lignes, mais également en découvrant des anecdotes qui racontent qu’elle n’ en était pas à son premier essai. A 8 ans déjà, elle part dans une grotte en compagnie de son chien pour y passer la nuit alors que personne n’est au courant… Sauvage par nature… Alors ne vous fiez pas aux apparences ! Sarah est une vraie guerrière capable d’échapper aux attaques des cavaliers mongols et aux traquants de drogue dans la jungle laotienne. A l’ approche du danger, elle se cache, glisse dans la nuit et se déguise en homme pour survivre. Dès les premières pages qui relatent de sa préparation en terres helvétiques avant son périple, vous vous sentez à proximité de l’aventurière. Elle vous fait littéralement place dans ses bagages, entre sa tente et ses habits thermiques, pour vous faire prendre part au voyage, avec elle. Les odeurs des atmosphères qu’elle prend le temps de décrire avec amour pour la nature se glissent dans vos sinus, le choc des cultures avec certaines civilisations vous font sourire, l’adrénaline et les instincts de survie des situations dangereuses et frôlant la mort s’émanent de vous comme si vous les viviez avec elle, ainsi que les moments de pur bonheur qu’elle s’ accorde entre deux bivouacs, la plus grande simplicité mais aussi la meilleure : son indispensable thé chaud. Véritable source de régénérescence avec soi-même. Mais ce qui vous marque le plus, c’est le respect qu’inspire de la force de ses pas. Sa philosophie de vie vous donne le goût de l’aventure et vous emmène au-delà de ces terres inconnues. Pendant un instant, dans la peau de Sarah Marquis, les animaux sauvages et la nature sont votre famille.Elle qui s’endort comme un bébé aux cotés des serpents et des loups. Sarah en a des plus grosses que la plupart d’entre nous les gars… Réduite au strict minimum mais munie de l’essentiel vital, la « long-nez », comme les indigènes mongoles l’appellent, s’est adaptée aux conditions les plus extrêmes, pour mieux comprendre ce qui nous lie à la Terre et au « tout ». Je lui laisse le mot de la n, écrit dans le désert de Gobi en Mongolie, et stabilobossé dans mon livre : « J’ ai toujours eu l’ impression que la vie ne donnait rien sans rien, et que tout a un coût. Je savoure d’autant plus la magie de ces instants. Si maintenant vous arriviez à mon camp, vous me trouveriez avec un sourire de contentement. Vous m’interrogeriez très certainement sur le pourquoi de mon bonheur… Je répondrais alors : « Je suis au bon endroit au bon moment, c’est tout. Je le sens, je le sais… Mon cœur respire avec la Terre. »

Sacha Voeffray supports

SOLYNA FOUNDATION

NEWSLETTER

Subscribe to our NEWSLETTER
You are free to unsubscribe at any time.
We respect your privacy !

SUIVRE

Contactez l'auteur

CONTACTEZ NOUS

Vous avez besoin de plus d'information, envoyez nous envoyer un email et nous allons revenir à vous, dès que possible.

En cours d’envoi

Copyrights 2020 all right reserved - 7sky.life | powered by Concept-Web

Vous connecter avec vos identifiants

ou    

Connect with Facebook

Vous avez oublié vos informations ?

Create Account