Vous connecter avec vos identifiants

ou    

Connect with Facebook

Vous avez oublié vos informations ?

Create Account

Un taxi à New York

Texte : Noémie Pétremand / Image : Jenay Loetscher,
..avec la collaboration de Julien Matthey

L’histoire commence aux Etats-Unis
et notre héros, c’est un taxi !
Un jaune et noir, très joli,
comme on en voit souvent ici.

Ici, on est à New York City,
c’est la plus grande ville des Yankee.
Dans cette énorme ville, il est bien petit
mais il connaît par cœur ses rues infinies !

Notre taxi se lève très tôt dans la matinée
et parcoure la ville toute la journée.
Son quotidien c’est le bruit des klaxons,
des moteurs et des pas des piétons.

Il habite avec des amis dans un hangar
et rentre souvent très tard le soir.
Et comme si ça ne suffisait pas
d’être tout le jour dans le bruit
voilà que parfois il ne dort pas
car ça ronfle fort toute la nuit.

Un beau jour, il se lève les yeux cernés :
il est vraiment très, très fatigué.
Mais son chef l’a appelé, il doit aller chercher
quelqu’un à la gare et l’amener à Broadway.

Rentre dans la voiture un homme pressé,
qui parle au téléphone tout le trajet.
Entre sa voix, la radio et le trafic,
New York est aujourd’hui cacophonique :
tous ces sons lui cassent les oreilles,
et, en fait, c’est tous les jours pareil !

Il commence à en avoir marre
et a envie de crier « Chut ! Silence ! »
Mais c’est déjà beaucoup trop tard,
la ville ne va pas ralentir sa cadence…

Il décide alors de se rendre au garage,
pour demander de l’aide à son mécanicien.
C’est un homme très fort et sage,
qui répare tout d’un tour de main !

« Bah dis donc, quelle sale tête tu as !
Explique-moi ce qui ne va pas ! »
dit le mécano dans sa salopette bleue,
tâché de noir jusqu’aux cheveux…

« Je sens que mon moteur s’affaiblit
et c’est à cause de tout ce bruit !
J’ai besoin d’entendre d’autres mélodies
mais je n’en trouve pas par ici. »

L’homme réfléchit, ouvre le capot,
et jette un coup d’œil au moteur.
Puis il prend les outils qu’il lui faut
et commence à trifouiller à l’intérieur.

Il bricole ainsi presque une heure
puis lui dit d’un air fier et rieur :
« Voilà, je t’ai installé sous ton capot,
un petit enregistreur relié à un micro.
Tu peux partir quelques jours
et prendre les sons qu’il te faut
pour ensuite, à ton retour,
les écouter avec ta radio ! »

Le petit taxi est fou de joie :
il le remercie au moins 1000 fois !!!
« Je savais que je pouvais compter sur toi,
tu es un vrai génie, crois-moi ! »

Sur ce, il sort de la grande ville
et prend la direction de l’Océan.
Il veut entendre le chant tranquille
de l’eau, des vagues, et du vent.

Arrivé sur place, il éteint son moteur
et appuie « RECORD » sur son enregistreur.
Ouf ! Ca faisait vraiment longtemps
qu’il n’avait pas senti un calme aussi grand !

Il écoute, l’oreille bien tendue,
ces douces mélodies bienvenues…
Au loin, il y a des voix d’enfants
qui courent sur le rivage en riant.

Quand il a fait le plein d’essence,
et surtout, le plein d’ambiances,
il presse alors sur « STOP » et repart
au gré des routes et du hasard.

A la tombée de la nuit, il se met à bailler :
c’est le moment de s’arrêter !
Il choisit un endroit un peu reculé,
en pleine nature, et va se parquer.

Il est sur le point de s’endormir,
quand un bruit attire son attention.
Faible au début, il se met à grandir :
« Mais oui ! C’est des grillons ! »

Vite ! Le taxi enclenche le micro
et enregistre ce chant si beau !
« RECORD », « STOP », quel joli son !
Il se réjouit de l’écouter à la maison.

Il passe ainsi plusieurs jours,
à prendre les sons qui l’entourent :
les cloches de l’église, la voix du vent,
le rire des étoiles, les bisous des amants.

Tout est dans la boîte, tout !
Il a bien réussi son coup !
Son moteur est à nouveau puissant :
il est prêt à rentrer maintenant…

Au loin, la Statue de la Liberté se dessine :
New York a aujourd’hui bonne mine !
Le soleil est de retour dans le ciel
et avec lui, la foule qui déferle…

Le petit taxi fait une course ou deux,
juste pour le plaisir du bruit :
ça lui a quand même manqué un peu,
on s’habitue vite à cette vie !

Quand il rentre au hangar,
il fait presque nuit noire.
Tacos, un taxi mexicain,
lui fonce dessus ! C’est malin !

« Hé amigo ! Vraiment désolé !
Tu n’es pas blessé ? Où étais-tu passé ? »
Non, heureusement il n’avait rien :
à peine une rayure sur l’arrière-train.

Notre taxi lui raconte ses aventures,
et lui fait écouter ses super sons
sur la vieille radio de sa voiture !
Tacos ouvre des grands yeux ronds.

« Hé amigo ! Mais c’est fantastique !
Moi aussi je veux ce truc magique !
Je rêve souvent d’aller au Mexique
et d’enregistrer un peu de musique…
Comme ça, quand j’aurai le mal du pays,
j’écouterai ça et hop ! C’est reparti ! »

Le bruit se répand vite à New York City,
et ça devient une mode chez tous les taxis !
Pauvre garagiste, il est débordé !
En plus de toutes ses réparations,
voilà qu’à présent il doit installer,
sous les capots, sa géniale invention,
et il y passe toutes ses journées !

Au milieu du trafic, on entend bientôt,
des sons différents sur toutes les radios :
chaque course en taxi devient un voyage !
Il y en a pour tous les goûts et tous les âges !

Tout ça grâce à un petit taxi,
qui un jour en eut marre du bruit
et qui grâce à son aventure comprit
un des petits secrets de la Vie…

Pas besoin de partir loin pour s’évader,
il faut juste fermer les yeux et écouter.
Le monde est plein de trésors sonores,
alors appuie sur « PLAY » et écoute encore…

Coco Tache supports

"Vera"- mother of all sloths, biologist

NEWSLETTER

Subscribe to our NEWSLETTER
You are free to unsubscribe at any time.
We respect your privacy !

SUIVRE

Contactez l'auteur

CONTACTEZ NOUS

Vous avez besoin de plus d'information, envoyez nous envoyer un email et nous allons revenir à vous, dès que possible.

En cours d’envoi

Copyrights 2020 all right reserved - 7sky.life | powered by Concept-Web

Vous connecter avec vos identifiants

ou    

Connect with Facebook

Vous avez oublié vos informations ?

Create Account