Vous connecter avec vos identifiants

ou    

Connect with Facebook

Vous avez oublié vos informations ?

Create Account

UNE ÉCOLE INTÈGRE LA «RONRON THÉRAPIE» DANS SES CLASSES

L’école Candide dans le Vaucluse est la première à avoir intégré la libre circulation d’une dizaine de chats parmi ses élèves et s’en félicite.

C’est une première en France et cela se passe à l’école privée Candide Candide à L’Isle-sur-la-Sorgue, écrit Le Parisien. Dans cet établissement qui encadre 75 élèves, une dizaine de chats passent librement de classe en classe. Tout le monde les connaît par leur nom, ils s’installent sur les bureaux, voire sur les cahiers, pour se faire caresser.

«Le chat est un vrai thérapeute. Nous avons des enfants qui ont complètement changé de comportement, et très rapidement. Avec l’animal, ils apprennent à avoir confiance en eux et à se maîtriser grâce aux ronronnements», constate Michèle Bourton, ancienne de l’Education nationale et fondatrice, en 2013, de cette écol

 Les cours durent quarante-cinq minutes, sans prise de notes, et les devoirs sont faits à l’école. Les classes de 15 élèves maximum sont ouvertes à tous, y compris aux nouveaux arrivants ne parlant pas le français. De nombreux élèves en difficulté y ont retrouvé le goût de l’école, précise la directrice.

«La présence des chats est très déstressante et apaisante. Ils apportent de la vie et du rire dans la classe», témoigne Nour, collégienne de 3e qui était déscolarisée l’an dernier à cause d’une phobie scolaire. «Ils n’empêchent pas de se concentrer ou de travailler, bien au contraire!»

Les enseignants aussi apprécient les va-et-vient de ces animaux pendant les cours. «On ne passe pas la journée à faire la police, les chats détendent les élèves», confirme Marine Debourg, professeur de français depuis quatre ans à Candide. «On retrouve le sens de l’enseignement et le contact bienveillant avec les élèves.»

Bien qu’elle considère que sa pédagogie n’est pas transposable sans formation adéquate, Michèle Bourton compte écrire cet été un livre manifeste sur sa méthode, qui comprendra également des témoignages de parents, de professeurs et d’élèves.

Cette expérience se base sur diverses études scientifiques qui ont démontré l’effet apaisant des ronronnements félins, dont les fréquences basses entre 20 et 50 Hz agissent sur le cerveau et déclenchent la production de sérotonine, considérée comme une «hormone du bonheur».

Source: Le Matin

Dreamteam supports

Tous ces animaux et ces êtres magnifiques qui leur sauvent la vie.

NEWSLETTER

Subscribe to our NEWSLETTER
You are free to unsubscribe at any time.
We respect your privacy !

SUIVRE

Contactez l'auteur

CONTACTEZ NOUS

Vous avez besoin de plus d'information, envoyez nous envoyer un email et nous allons revenir à vous, dès que possible.

En cours d’envoi

Copyrights 2020 all right reserved - 7sky.life | powered by Concept-Web

Vous connecter avec vos identifiants

ou    

Connect with Facebook

Vous avez oublié vos informations ?

Create Account